AUTODAFÉ     72 A

Adaptation en théâtre musical de la cantate scénique du même titre (n° 72), sur un livret du compositeur

I. Prologue
II. Episode I « 93 »
III. Stasimon I
IV. Episode II « Vitrail »
V. Episode III « Batuque, son »
VI. Stasimon II
VII. « Apocalypse de Saint-Loup 1914-1918 »
VIII. Parodos
IX. Stasimon III
X. Episode V « Saturnale interrompue »
XI. Stasimon IV
XII. Episode VI « No pasaran »
XIII. Episode VII « Leçon de Ténèbres »
XIV. Episode VIII « Mayas »
XV. Epilogue

Durée :

1 heure 50’

Composition :

Paris, 20 octobre 1971-13 avril 1972

Éditeur :

Jobert, 1972

Effectif :

4 sopranos/ 3 mezzos/ 1 contralto/ 3 barytons/ 1 basse/ 1 récitante/ 1 récitant/ 3 choeurs (Choeur I de 12 voix solistes, Choeur II de 32 voix mixtes SATB, Choeur III de 60 à 80 voix mixtes, pouvant s’élargir jusqu’à 120), orchestre 2.1.2.1./2.2.3.0./percussion (5 exécutants)/ harpe/ piano/ guitare électrique – ou clavecin - / cordes 2.2.2.2.1./ bande magnétique

Création :

Opéra de Lyon, 23 mai 1972, avec en solistes Jocelyne Taillon, Louis Hagen William, Aude Cornillac, Michèle Command, Frantz Petri, Andrée Lyant, les Choeurs de l’Opéra de Lyon (direction Paul Decavata), l’Orchestre Philharmonique Rhône Alpes, direction Theodor Guschlbauer assisté de Claire Gibault, avec le concours de la compagnie de marionnettes d’Yves Joly, mise en scène Louis Erlo et Jean Aster, décors et costumes Jacques Rapp, réalisation éléctro-acoustique Gilles Fresnais.

Commentaire :

Commande de l’Opéra de Lyon.